L'exigence est la clé de l’excellence

Votre parcours de formation à Molsheim et à Schirmeck

Apprenez la conduite au sein d’auto-école CFP Molsheim et CFP Schirmeck dans le Bas-Rhin

Notre auto-école CFP Molsheim CFP Schirmeck met à votre disposition des formateurs moniteurs expérimentés pour vous aider à obtenir votre permis !

Déroulement de la formation à la catégorie B du permis de conduire

 

Les enjeux de la formation à la conduite

 

L'automobile est devenu un outil indispensable et social pour une grande partie de la population. L'utilisation d'un véhicule, est souvent nécessaire, voire obligatoire pour les études, le travail ou même pour le loisir. Rouler en sécurité doit donc être une préoccupation pour tous. Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

 

Le déroulement de la formation

 

Ce programme se veut une vue d'ensemble, des compétences qu'un conducteur responsable doit acquérir et avoir conscience, afin de ne pas se mettre en danger ou mettre d'autres usagers en danger.

 

Il faudra que le jeune conducteur prenne conscience que les acquis en formation, doivent continuer à progresser et évoluer après l'obtention au permis de conduire, tout en continuant à rester sécuritaire dans sa conduite.

 

Notre but sera de vous apprendre à manipuler et maîtriser votre véhicule dans différentes situations et à en connaître les risques ainsi que les limites. Au travers du programme de formation, vous apprendrez à connaître et comprendre les règles du code de la route ainsi que l'influence des lois physiques, des aspects psychologiques ainsi que physiologiques.

 

Des cours théoriques et pratiques, en collectifs ou individuel, vous aideront à atteindre les objectifs définis et ainsi améliorer votre progression. Votre formateur sera à vos côtés pour vous faire évoluer en vous guidant et en vous donnant les meilleurs conseils.

 

Des tests de connaissances et de capacités seront mis en place au fur et à mesure (évaluation des acquis, examens blancs).

 

Afin d'avoir des repères et de suivre votre progression, vous aurez en votre possession un livret d'apprentissage reprenant les différentes compétences et objectifs à travailler. Ce livret détaille les savoirs comportementaux, techniques ainsi qu'environnementaux dont l'élève doit disposer afin d'avoir une évolution.

 

Pour chaque objectif du programme de formation, des évaluations seront effectuées par le formateur qui précisera les critères et les conditions de réussite. Il vous sera possible de vous auto-évaluer, en fonction de ces critères, et de voir sur quel(s) point(s) il faudra encore progresser.

 

Lorsque l'ensemble des compétences requises seront validés, le formateur pourra vous présenter aux épreuves du permis de conduire.

 

 

Etape 1 : L’heure d'évaluation

 

Elle est sans engagement. Nous faisons cette évaluation en voiture et évaluons diverses connaissances. Si notre évaluation vous convient nous pouvons passer à votre inscription, nous vous proposons le forfait le plus adapté à votre situation.

 

 

Etape 2 : Parcours théorique (le code)

 

La formation théorique s'effectue en cours collectif ou individuel dans les locaux de l'auto-école.

Cette formation peut-être suivie grâce à des supports visuels (box rousseau), corrections pédagogiques avec un enseignant. Des cours collectifs avec enseignant sont également proposés, deux fois par semaine traitant les différentes thématiques du code de la route ainsi que deux examens blancs mensuels avec corrigés pédagogiques (heures des cours et thématiques disponibles sur la vitrine, à l'intérieur du local, les réseaux sociaux, ainsi que sur le site internet de l'auto-école).

 

En complément, vous aurez également la possibilité d'obtenir un pass rousseau, afin de pouvoir vous entraîner quand vous le souhaitez, depuis votre mobile, une tablette ou un ordinateur.

 

Des stages code en accéléré sur 3 jours sont également proposés durant les vacances scolaires, afin d'assimiler plus rapidement les différentes thématiques du code de la route.

 

Vous venez aux cours en fonction de votre emploi du temps, à votre rythme.

 

 

Les cours de code avec enseignant ont lieu tous les mercredis de 18 h à 19 h 30 et tous les samedis de 10 h à 11 h 

La formation théorique porte sur :

- la vigilance et les attitudes à l'égard des autres usagers de la route ;

- les effets dus à une consommation d'alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite ;

- l'influence de la fatigue sur la conduite ;

- les risques liés aux conditions météorologiques et à l’état de la chaussée ;

- les usagers vulnérables ;

- les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs ;

- les gestes de premiers secours ;

- les précautions à prendre en montant et en quittant son véhicule ;

- le transport d'un chargement et de personnes ;

- la réglementation relative à l’obligation d'assurance et aux documents administratifs liés à l'utilisation du véhicule.


 

Les cours thématiques

Ils seront dispensés, dans les locaux de l'école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d'une autorisation d'enseigner en cours de validité.


 

Les thématiques traitées sont les suivantes :

- les effets dus à la consommation d'alcool de drogues et de médicaments sur la conduite ;

- l'influence de la fatigue sur la conduite ;

- les risques liés aux conditions météorologiques et à l’état de la chaussée ;

- les usagers vulnérables ;

- la pression sociale (publicité, travail...) ;

- la pression des pairs.

Vous avez régulièrement moins de 5 fautes sur 40 ? Vous vous sentez prêt à passer votre code ? Pas de soucis. Nous vous indiquerons la marche à suivre pour prendre rendez-vous à la poste pour votre examen théorique. Votre résultat vous sera communiqué sous 2 h par mail.

Une fois votre code obtenu, vous pourrez programmer vos heures de conduite !

 

Etape 3 : Programme de formation en conduite

Compétence 1 : Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul

  • Connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures

  • Entrer, s'installer au poste de conduite et en sortir

  • Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire

  • Démarrer et s'arrêter

  • Doser l'accélération et le freinage à diverses allures

  • Utiliser la boîte de vitesse

  • Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allure et trajectoire

  • Regarder autour de soi et avertir

  • Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

Compétence 2 : Appréhender la route et circuler dans des conditions normales

  • Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte

  • Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation

  • Adapter son allure aux situations

  • Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité

  • Tourner à droite et à gauche en agglomération

  • Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire

  • S'arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau

Compétence 3 : Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

  • Évaluer et maintenir les distances de sécurité

  • Croiser, dépasser, être dépassé

  • Passer des virages et conduire en déclivité

  • Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie

  • S'insérer, circuler et sortir d'une voie rapide

  • Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense

  • Connaître les règles relatives à la circulation inter-files des motocyclistes. Savoir en tenir compte

  • Conduire quand l'adhérence et la visibilité sont réduites

  • Conduire à l'abord et dans la traversée d'ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, les passages à niveau

Compétence 4 : Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

  • Suivre un itinéraire de manière autonome

  • Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie

  • Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer

  • Connaître les comportements à adopter en cas d'accident : protéger, alerter, secourir

  • Faire l'expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limiteur de vitesse, ABS, aides à la navigation …)

Avoir des notions sur l'entretien, le dépannage et les situations d'urgence

  • Pratiquer l'éco-conduite

 

Dernière étape : L'examen pratique (le permis)

L'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire est évaluée par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Le jour de l'examen, vous passerez individuellement par l'inspecteur qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

- réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;

- suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes ;

- réaliser un freinage pour s’arrêter avec précision et réaliser une manœuvre en marche arrière ;

- procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours ;

- appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs ;

- adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre ;

- faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables.

L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur les critères suivants :

Connaitre et maîtriser son véhicule
 

- Savoir s’installer correctement dans le véhicule pour assurer la sécurité à bord

Objectif : avoir une meilleure maitrise des commandes et s’installer en sécurité. Votre installation commence par le siège (hauteur, profondeur, inclinaison, appuie tête), le volant, les rétroviseurs (intérieur et extérieur) et enfin la ceinture.

Avant de partir vérifier le bouclage de la ceinture de tous les passagers, mais également l’absence d’anomalie (voyants alertes, etc.) puis la bonne fermeture des portes.

- Effectuer les vérifications du véhicule : une manoeuvre sera demandée lors de l’examen, la sécurité prime ! (vision directe, priorité, vérifiez que vous avez la place de sortir du stationnement sans abîmer le véhicule)

L’inspecteur posera 3 questions de vérifications intérieure ou extérieure, une question sécurité routière et une question de premiers secours.

Les questions sont tirées au sort grace aux deux derniers chiffres présents sur le totaliseur kilométrique.

Vous serez questionné sur le fonctionnement de tous les cadrants, voyants et commande de votre tableau de bord : savoir mettre ses feux de route la nuit, les feux de détresse, régler son rétroviseur pour ne pas être ébloui, désembuer rapidement son pare-brise, repérer l'indicateur de manque de carburant, etc.

À savoir : les questions théoriques peuvent vous rapporter 3 points !


 

- Connaître et utiliser les commandes : démarrer, s’arrêter, monter les vitesses, rétrograder, tenir et tourner son volant.

Appréhender la route


- Prendre l’information : effectuer les contrôles de conduite, c’est assurer sa sécurité et celle des autres. L’inspecteur sera très attentif sur ce point. Pensez donc à vérifier régulièrement vos rétroviseurs intérieurs et extérieurs. Sans oublier les angles morts !

Ne manquez pas les panneaux qui indiquent la vitesse maximale autorisée. Respectez scrupuleusement les panneaux de signalisation et les marquages au sol.

- Adapter son allure à la situation : interagir avec son environnement et savoir s’adapter aux conditions de circulation en temps réel (météo, densité du trafic, imprévus, travaux etc)

- Appliquer la règlementation : respecter le code le la route !


 

Partager la route avec les autres usagers

- Communiquer avec les autres usagers : savoir utiliser les feux de détresse, l’avertisseur sonore (klaxon), l’appel de phare, utiliser vos clignotants ! Geste de la main : communication visuelle, etc.
 

- Partager la chaussée. Et oui vous n’êtes pas seul sur la route... Pensez à adopter un comportement cohérent et une allure correcte, adapter vos freinages et vos placements pour fluidifier le trafic et faciliter la vie de tout le monde.

Respectez les contraintes du trafic : les voies réservées aux cyclistes et les passages piétons, placez-vous au milieu de votre voie et garder le regard au loin, ne pas bloquer une intersection, etc.

À savoir : Il est interdit de rouler sur la partie de la chaussée qui n’est pas réservée à son sens de circulation (couper la trajectoire) ni de grimper sur le trottoir. Ces fautes sont considérées comme éliminatoires le jour du permis. 
 

 Maintenir des espaces de sécurité.

Gardez vos distances devant, à l’arrêt, sur les côtés lors du stationnement, mais surtout adopter une allure correcte et non gênante permettant à l’usager derrière vous de respecter les distances de sécurité avec votre véhicule.


 

Autonomie et conscience des risques

- Analyse et adaptation aux situations : c’est votre capacité à analyser et à vous adaptez à toutes les situations de conduite.

- Conduite autonome : L'inspecteur va vous évaluer sur votre capacité à suivre un itinéraire seul ou à vous diriger vers un lieu précis : en recherchant la signalisation et les indices utiles à votre déplacement, en évaluant votre capacité à détecter les changements de direction à réaliser et de déclencher par vous-même l'enchaînement des actions de conduite (le candidat démontre ainsi sa capacité à se diriger seul dans la circulation tout en maintenant le niveau de ses compétences), ainsi que sa capacité à trouver un emplacement pour réaliser une manœuvre.


 

Conduite économique : adopter une conduite souple, anticipative, utiliser le rapport de vitesse adaptée.

Si on vous considère apte à passer le permis, il ne doit pas y avoir de problème. Plus on s’est préparé, plus on se sent en confiance. Un candidat qui maîtrisera son véhicule, qui n’aura pas fait d’impasse sur les questions intérieures et extérieures de la voiture, qui aura pris suffisamment d'heures pour être à l’aise derrière son volant et aura rencontré un maximum de situations sur la route, se sentira bien évidemment plus serein le jour J.

La conduite, c’est de la pratique, beaucoup de pratique. Il n’y a pas de piège, pas de secret, pas de quotas, et pas de fait de faciès, l’inspecteur est un agent d’État assermenté et formé. 

Il faut avoir conduit le plus possible dans la semaine ou les jours qui précèdent la date de l’examen pour se sentir bien en confiance. Vous devez être capable de “sentir” la voiture pour en rester le maître.

 

 

 

 

 

 

 

Bon à savoir

- N’oubliez pas votre convocation, votre carte d’identité ; ainsi que votre livret si vous avez été formé en conduite accompagnée.

- Vous serez probablement plusieurs à être convoqué à la même heure, le même jour, vous passerez chacun votre tour, les candidats suivant devront patienter au centre d’examen.

- L'épreuve durera 30 minutes.

- Un permis obtenu vaut minimum 20 point sur 31. Il y a une grille d’évaluation à respecter 

- Si l’inspecteur intervient sur les commandes de sécurité (volant, pédales, freins), il s’agit d’une faute éliminatoire même avec un score supérieur à 20.

- Une fois votre prestation finie, il est demandé de quitter rapidement les lieux, afin de permettre à votre enseignant d’échanger avec l’inspecteur sur votre prestation.

- Votre résultat vous sera communiqué sous 48 h.

 

 

Les stages postpermis et réduction de la période probatoire 

Les titulaires d’un premier permis de conduire qui choisissent de suivre une formation complémentaire « post permis », entre 6 et 12 mois après l'obtention du permis, bénéficient d’une réduction de la période probatoire.

Un stage post permis : pourquoi et pour qui ?

Cette formation d’une journée, si elle est suivie entre six et douze mois après l’obtention du permis, a pour objectif d’engager une prise de conscience sur le risque afin d'éviter un sentiment de surconfiance au moment où le jeune conducteur a acquis davantage d'assurance au volant.

Près d’un quart des accidents impliquent un conducteur novice, ayant moins de 2 deux ans de permis.

Réduction de la période probatoire

En suivant ce stage, la période probatoire est réduite à 2 deux ans, au lieu de trois pour les formations traditionnelles (et à un an et demi au lieu de 2 ans pour ceux ayant bénéficié de la conduite accompagnée), sous réserve de ne pas avoir commis d’infraction entraînant la perte de points sur son permis.

 

 

Déroulement de la formation à la conduite accompagnée

 

Les enjeux de la formation à la conduite

 

L'automobile est devenu un outil indispensable et social pour une grande partie de la population. L'utilisation d'un véhicule, est souvent nécessaire voire obligatoire pour les études, le travail ou même pour le loisir. Rouler en sécurité doit donc être une préoccupation pour tous. Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante.

Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route.

L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader, un nouveau programme de formation est mis en place.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.

 

Le déroulement de la formation

 

La conduite accompagnée permet notamment :

  •  D'acquérir une expérience de conduite. Gagner ainsi en confiance pour le passage pratique de l’examen, mais aussi en tant que futur conducteur ;
  •  Un taux de réussite plus important lors du passage de l’épreuve du permis avec 75 % de réussite contre 57 % dans la filière traditionnelle ;
  • Une période probatoire réduite : les jeunes conducteurs ayant suivi la conduite accompagné seront crédités de leurs 12 points sur le permis à l'issue de 2 ans sans commettre d’infraction, contre 3 ans pour les titulaires ayant obtenu le permis via la filière traditionnelle ;
  •  passer l’épreuve pratique du permis de conduire dès 17 ans ;
  • Obtenir un tarif préférentiel sur son assurance «jeune conducteur» ;
  • Commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite), dès l’âge de 15 ans. 

 

Ce programme se veut une vue d'ensemble, des compétences qu'un conducteur responsable doit acquérir et avoir conscience, afin de ne pas se mettre en danger ou mettre d'autres usagers en danger.

Il faudra que le jeune conducteur prenne conscience que les acquis en formation, doivent continuer à progresser et évoluer après l'obtention au permis de conduire, tout en continuant à rester sécuritaire dans sa conduite.

Notre but sera de vous apprendre à manipuler et maîtriser votre véhicules dans différentes situations et à en connaître les risques ainsi que les limites. Au travers du programme de formation, vous apprendrez à connaître et comprendre les règles du code de la route ainsi que l'influence des lois physiques, des aspects psychologiques ainsi que physiologiques.

Des cours théoriques et pratiques, en collectifs ou individuel, vous aideront à atteindre les objectifs définis et ainsi améliorer votre progression. Votre formateur sera à vos côtés pour vous faire évoluer en vous guidant et en vous donnant les meilleurs conseils.

Des tests de connaissances et de capacités seront mis en place au fur et à mesure (évaluation des acquis, examens blancs).

Afin d'avoir des repères et de suivre votre progression, vous aurez en votre possession un livret d'apprentissage reprenant les différentes compétences et objectifs à travailler. Ce livret détaille les savoirs comportementaux, techniques ainsi qu'environnementaux dont l'élève doit disposer afin d'avoir une évolution.

Pour chaque objectif du programme de formation, des évaluations seront effectuées par le formateur qui précisera les critères et les conditions de réussite. Il vous sera possible de vous auto-évaluer, en fonction de ces critères, et de voir sur quel(s) point(s) il faudra encore progresser.

Lorsque l'ensemble des compétences requises seront validés, le formateur pourra vous présenter aux épreuves du permis de conduire.

 

 

Etape 1 : L’ heure d'évaluation

Elle est sans engagement. Nous faisons cette évaluation en voiture et évaluons diverses connaissances. Si notre évaluation vous convient nous pouvons passer à votre inscription, nous vous proposons le forfait le plus adapté à votre situation.

 

Etape 2 : Parcours théorique (le code)

 

 

La formation théorique s'effectue en cours collectif ou individuel dans les locaux de l'auto-école.

Cette formation peut-être suivie grâce à des supports visuels (box rousseau), corrections pédagogiques avec un enseignant. Des cours collectifs avec enseignant sont également proposés, deux fois par semaine traitant les différentes thématiques du code de la route ainsi que deux examens blancs mensuels avec corrigés pédagogiques (heures des cours et thématiques disponibles sur la vitrine, à l'intérieur du local, les réseaux sociaux, ainsi que sur le site internet de l'auto-école).

 

En complément, vous aurez également la possibilité d'obtenir un pass rousseau, afin de pouvoir vous entraîner quand vous le souhaitez, depuis votre mobile, une tablette ou un ordinateur.

 

Des stages code en accéléré sur 3 jours sont également proposés durant les vacances scolaires, afin d'assimiler plus rapidement les différentes thématiques du code de la route.

 

Vous venez aux cours en fonction de votre emploi du temps, à votre rythme.

Les cours de code avec enseignant ont lieu tous les mercredis de 18 h à 19 h 30 et tous les samedis de 10 h à 11 h 30


 

La formation théorique porte sur :

- la vigilance et les attitudes à l'égard des autres usagers de la route ;

- les effets dus à une consommation d'alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite ;

- l'influence de la fatigue sur la conduite ;

- les risques liés aux conditions météorologiques et à l’état de la chaussée ;

- les usagers vulnérables ;

- les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs ;

- les gestes de premiers secours ;

- les précautions à prendre en montant et en quittant son véhicule ;

- le transport d'un chargement et de personnes ;

- la réglementation relative à l’obligation d'assurance et aux documents administratifs liés à l'utilisation du véhicule.


 

Les cours thématiques

Ils seront dispensés, dans les locaux de l'école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d'une autorisation d'enseigner en cours de validité.


 

Les thématiques traitées sont les suivantes :

- les effets dus à la consommation d'alcool de drogues et de médicaments sur la conduite ;

- l'influence de la fatigue sur la conduite ;

- les risques liés aux conditions météorologiques et à l’état de la chaussée ;

- les usagers vulnérables ;

- la pression sociale (publicité, travail...) ;

- la pression des pairs.


Vous avez régulièrement moins de 5 fautes sur 40 ? Vous vous sentez prêt à passer votre code ? Pas de soucis. Nous vous indiquerons la marche à suivre pour prendre rendez-vous à la poste pour votre examen théorique. Votre résultat vous sera communiqué sous 2 h par mail.

Une fois votre code obtenu, vous pourrez programmer vos heures de conduite !


 

Etape 3 : Programme de 20 h de formation en conduite 

Compétence 1 : Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul

  • Connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures

  • Entrer, s'installer au poste de conduite et en sortir

  • Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire

  • Démarrer et s'arrêter

  • Doser l'accélération et le freinage à diverses allures

  • Utiliser la boîte de vitesse

  • Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allure et trajectoire

  • Regarder autour de soi et avertir

  • Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

Compétence 2 : Appréhender la route et circuler dans des conditions normales

  • Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte

  • Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation

  • Adapter son allure aux situations

  • Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité

  • Tourner à droite et à gauche en agglomération

  • Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire

  • S'arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau

Compétence 3 : Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

  • Evaluer et maintenir les distances de sécurité

  • Croiser, dépasser, être dépassé

  • Passer des virages et conduire en déclivité

  • Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie

  • S'insérer, circuler et sortir d'une voie rapide

  • Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense

  • Connaître les règles relatives à la circulation inter-files des motocyclistes. Savoir en tenir compte

  • Conduire quand l'adhérence et la visibilité sont réduites

  • Conduire à l'abord et dans la traversée d'ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, les passages à niveau

Compétence 4 : Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

  • Suivre un itinéraire de manière autonome

  • Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie

  • Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer

  • Connaître les comportements à adopter en cas d'accident : protéger, alerter, secourir

  • Faire l'expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limiteur de vitesse, ABS, aides à la navigation …)

Avoir des notions sur l'entretien, le dépannage et les situations d'urgence

  • Pratiquer l'éco-conduite

Etape 3 : le rendez vous préalable

 

Un rendez-vous pédagogique préalable avec l’accompagnateur est obligatoire, d’une durée minimale de deux heures. Le candidat se retrouve pour la première fois en présence du moniteur et de l’accompagnateur. Ce dernier profite à cette occasion de l’apport des conseils et des informations délivrés par l’enseignant de la conduite afin d’assurer une continuité dans la formation.

 

Etape 4 : La conduite avec l’accompagnateur

Elle se déroule ensuite sur une durée minimale d’un an. Durant cette période, le conducteur devra parcourir au minimum 3 000 kilomètres, sous la vigilance et les conseils de l’accompagnateur.

 

Etape 5 : Les rendez vous pédagogiques

  • Un suivi est assuré par l’école de conduite sous la forme de deux rendez-vous pédagogiques obligatoires avec l'élève, l’un entre 6 et 8 mois de conduite (et environ 1 000 kilomètres parcourus), l’autre à l’issue des 3 000 km. 

C’est lors du deuxième rendez-vous pédagogique que le formateur décide si le candidat est prêt à passer l'épreuve pratique du permis de conduire lorsqu'il aura 17 ans 

 

Dernière étape : L'examen pratique (le permis)

L'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire est évaluée par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

 

Le jour de l'examen, vous passerez individuellement par l'inspecteur qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

 

- réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier ;

 

- suivre un itinéraire ou vous rendre vers une destination préalablement établie, en vous guidant de manière autonome, pendant une durée globale d’environ cinq minutes ;

        - réaliser un freinage pour s’arrêter avec précision et réaliser une manœuvre en marche arrière ;

- procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière et à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours ;

- appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs ;

- adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre ;

        - faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, et notamment les plus vulnérables.

 

L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur les critères suivants :

 

Connaitre et maîtriser son véhicule
 

- Savoir s’installer correctement dans le véhicule pour assurer la sécurité à bord

Objectif : avoir une meilleure maitrise des commandes et s’installer en sécurité. Votre installation commence par le siège (hauteur, profondeur, inclinaison, appuie tête), le volant, les rétroviseurs (intérieur et extérieur) et enfin la ceinture.

Avant de partir vérifier le bouclage de la ceinture de tout les passagers, mais également l’absence d’anomalie (voyants alertes, etc...) puis la bonne fermeture des portes.

- Effectuer les vérifications du véhicule : une manoeuvre sera demandée lors de l’examen, la sécurité prime ! (vision directe, priorité, vérifiez que vous avez la place de sortir du stationnement sans abîmer le véhicule)

L’inspecteur posera 3 questions de vérifications intérieure ou extérieure, une question sécurité routière, et une question de premiers secours.

Les questions sont tirées au sort grace aux deux derniers chiffres présents sur le totaliseur kilométrique.

Vous serez questionné sur le fonctionnement de tous les cadrants, voyants et commande de votre tableau de bord : savoir mettre ses feux de route la nuit, les feux de détresse, régler son rétroviseur pour ne pas être ébloui, désembuer rapidement son pare-brise, repérer l'indicateur de manque de carburant etc....

A savoir : les questions théoriques peuvent vous rapporter 3 points !

- Connaître et utiliser les commandes : démarrer, s’arrêter, monter les vitesses, rétrograder, tenir et tourner son volant.

 

Appréhender la route

- Prendre l’information : effectuer les contrôles de conduite, c’est assurer sa sécurité et celle des autres. L’inspecteur sera très attentif sur ce point. Pensez donc à vérifier régulièrement vos rétroviseurs intérieurs et extérieurs. Sans oublier les angles morts !

Ne manquez pas les panneaux qui indiquent la vitesse maximale autorisée. Respectez scrupuleusement les  panneaux de signalisation et les marquages au sol.

- Adapter son allure à la situation : interagir avec son environnement et savoir s’adapter aux conditions de circulation en temps réel (météo, densité du trafic, imprévus, travaux etc)

- Appliquer la règlementation : respecter le code le la route !

Partager la route avec les autres usagers

- Communiquer avec les autres usagers : savoir utiliser les feux de détresse, l’avertisseur sonore (klaxon), l’appel de phare, utiliser vos clignotants ! Geste de la main : communication visuelle , etc.

- Partager la chaussée. Et oui vous n’êtes pas seul sur la route... Pensez à adopter un comportement cohérent et une allure correcte, adapter vos freinages et vos placements pour fluidifier le trafic et faciliter la vie de tout le monde.

Respectez  les contraintes du trafic : les voies réservées aux cyclistes et les passages piétons, placez-vous au milieu de votre voie et garder le regard au loin, ne pas bloquer une intersection, etc.

A savoir :  Il est interdit de rouler sur la partie de la chaussée qui n’est pas réservée à son sens de circulation (couper la trajectoire) ni de grimper sur le trottoir. Ces fautes sont considérées comme éliminatoires le jour du permis. 

- Maintenir des espaces de sécurité.

Gardez vos distances devant, à l’arrêt, sur les côtés lors du stationnement, mais surtout adopter une allure correcte et non gênante permettant à l’usager derrière vous de respecter les distances de sécurité avec votre véhicule.

- Autonomie et conscience des risques

- Analyse et adaptation aux situations : c’est votre capacité à analyser et à vous adaptez à toutes les situations de conduite.

- Conduite autonome : L'inspecteur va vous évaluer sur votre capacité à suivre un itinéraire seul ou à vous diriger vers un lieu précis : en recherchant la signalisation et les indices utiles à votre déplacement, en évaluant votre capacité à détecter les changements de direction à réaliser et de déclencher par vous même l'enchaînement des actions de conduite (le candidat démontre ainsi sa capacité à se diriger seul dans la circulation tout en maintenant le niveau de ses compétences), ainsi que sa capacité à trouver un emplacement pour réaliser une manœuvre.

Conduite économique : adopter une conduite souple, anticipative, utiliser le rapport de vitesse adaptée.

Si on vous considère apte à passer le permis, il ne doit pas y avoir de problème. Plus on s’est préparé, plus on se sent en confiance. Un candidat qui maitrisera son véhicule, qui n’aura pas fait d’impasse sur les questions intérieures et extérieures de la voiture, qui aura pris suffisamment d'heures pour être à l’aise derrière son volant et aura rencontré un maximum de situations sur la route, se sentira bien évidemment plus serein le jour J.

La conduite, c’est de la pratique, beaucoup de pratique. Il n’y a pas de piège, pas de secret, pas de quotas, et pas de fait de faciès, l’inspecteur est un agent d’état assermenté et formé. 

Il faut avoir conduit le plus possible dans la semaine ou les jours qui précèdent la date de l’examen pour se sentir bien en confiance. Vous devez être capable de “sentir” la voiture pour en rester le maître.

Bon à savoir

- N’oubliez pas votre convocation, votre carte d’identité ; ainsi que votre livret si vous avez été formé en conduite accompagnée.

- Vous serez probablement plusieurs à être convoqué à la même heure, le même jour, vous passerez chacun votre tour, les candidats suivant devront patienter au centre d’examen.

- L’epreuve durera 30 minutes.

- Un permis obtenu vaut minimum 20 point sur 31. Il y a une grille d’évaluation à respecter  

- Si l’inspecteur intervient sur les commandes de sécurité (volant, pédales, freins), il s’agit d’une faute éliminatoire même avec un score supérieur à 20.

- Une fois votre prestation finie, il est demandé de quitter rapidement les lieux, afin de permettre à votre enseignant d’ échanger avec l’inspecteur sur votre prestation.

- Votre résultat vous sera communiqué sous 48 h.

Les stages postpermis et réduction de la période probatoire 

Les titulaires d’un premier permis de conduire qui choisissent de suivre une formation complémentaire « post permis », entre 6 et 12 mois après l'obtention du permis, bénéficient d’une réduction de la période probatoire.

Un stage post permis : pourquoi et pour qui ?

Cette formation d’une journée, si elle est suivie entre six et douze mois après l’obtention du permis, a pour objectif d’engager une prise de conscience sur le risque afin d'éviter un sentiment de surconfiance au moment où le jeune conducteur a acquis davantage d'assurance au volant.

Près d’un quart des accidents impliquent un conducteur novice, ayant moins de 2 deux ans de permis.

Réduction de la période probatoire

En suivant ce stage, la période probatoire est réduite à 2 deux ans, au lieu de trois pour les formations traditionnelles (et à un an et demi au lieu de 2 ans pour ceux ayant bénéficié de la conduite accompagnée), sous réserve de ne pas avoir commis d’infraction entraînant la perte de points sur son permis.

 

 6 rue du Maréchal Foch 67120 Molsheim

Mardi 15 juin 2021 : Ouverture de CFP Schirmeck